Pouvoirs du salariat


Tableau de bord


En solidarité avec le mouvement social en cours contre la réforme des retraites et le projet de loi de programmation pluriannuelle de la recherche, le séminaire « Salariat » a suspendu son fonctionnement normal pour se mettre au service du mouvement.

Dans ce cadre, la séance du 2 mars qui devait initialement être consacrée à la question « Salariser les professionnels de santé ? », avec Paula Cristofalo et Lucas Joubert, est reportée à une date ultérieure. Elle est remplacée par une séance exceptionnelle qui prendra place dans le programme des cours alternatifs organisés par le comité de mobilisation de l’Université de Nanterre :

LPPR, loi de transformation de la fonction publique : face aux contre-réformes, l’enjeu du travail

Lundi 2 mars, bâtiment Max Weber, salle 1, de 14h à 17h

« Réforme de la fonction publique : chronique d’une mort annoncée ? », par Nicole Maggi-Germain (juriste, ISST, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

« Quelles alternatives à la précarité salariale dans l’ESR et ailleurs ? », par Mathieu Grégoire (sociologue, Université Paris-Nanterre, IDHE.S)

« “Messieurs les présidents…”, La LPPR et l’offensive contre le statut des travailleur·ses », par Maud Simonet (sociologue, Université Paris-Nanterre, IDHE.S)



En solidarité avec le mouvement social en cours contre la réforme des retraites et le projet de loi de programmation pluriannuelle de la recherche, le séminaire « Salariat » est suspendu. Dans ce cadre, la séance du 3 février initialement consacrée à « L’usine, enjeu de pouvoir » avec Cédric Lomba et Maxime Quijoux est reportée à une date ultérieure.

Elle sera remplacée, le même jour et aux mêmes horaires, mais dans une salle différente, par une séance exceptionnelle qui prendra place dans le programme des cours alternatifs organisés par le comité de mobilisation de l’Université de Nanterre :

Retraites et assurance chômage : face aux contre-réformes, l’enjeu du salaire

Lundi 3 février en salle de conférences du Bâtiment de la formation continue (BFC)

« Le « système universel de retraites » ou le parachèvement de la contre-réforme des retraites », par Nicolas Castel (sociologue, Université de Lorraine, 2L2S)

« Réforme de l’assurance chômage et réforme des retraites : une même logique pour de mêmes effets ? », par Claire Vivès (sociologue, LISE/CEET)

« Les enjeux de la pension comme droit au salaire ou comme droit au différé des cotisations », par Bernard Friot (sociologue, IDHES)


À rebours des démarches qui réduisent le salariat à la subordination à un employeur et, ce faisant, se focalisent sur le déni de pouvoir des travailleurs, le séminaire est consacré cette année aux « pouvoirs du salariat ». Prolongeant la réflexion sur les puissances du salariat, il s’agira de s’intéresser non pas seulement au déjà-là du salariat (ses conquêtes passées) ou à ses potentialités (ses futurs possibles), mais aussi aux ressources et aux stratégies qui permettent, sur les lieux de travail, dans des institutions ou dans les mouvements sociaux, de passer à l’acte et d’affirmer son pouvoir dans des réalisations effectives.

Ce faisant, on s’interrogera autant aux sources de pouvoir des salariés qu’au salariat comme source de pouvoir. D’une part, on s’intéressera à la façon dont le pôle salarié s’affirme dans la relation de pouvoir aux employeurs, et ce à différentes échelles : affirmation d’une autonomie dans la production, victoires dans des luttes sociales, construction d’une sphère non capitaliste de la valeur… D’autre part, on s’intéressera à la manière dont le salariat peut être mobilisé comme référence ou comme ressource par des travailleurs dont l’appartenance au salariat n’est pas une évidence parce qu’elle est contestée ou parce qu’elle n’est pas dominante dans leur profession/secteur.

Les séances du séminaire ont lieu généralement le premier lundi du mois de 14h à 17h (détails ci-dessous)

à l’ Université Paris  Nanterre, bâtiment Max Weber.

Comment venir ?

Lundi 4 novembre, 14h-17h :

Puissances du salariat, 20 ans après

Bernard Friot | Université Paris Nanterre, IDHES

Discutants :

Mathieu Grégoire | Université Paris Nanterre, IDHES

Karel Yon | CNRS, IDHES

(salle 2)

Lundi 2 décembre, 14h-17h :

Le syndicalisme face au capitalisme de plateforme

Anne Dufresne | FNRS, Université Catholique de Louvain (UCL).

et Arthur Jan | CNAM, Lise

Discutants :

Pierre Grilo | Université Paris Nanterre, IDHES

Jean-Pascal Higelé | Université de Lorraine, 2L2S

(salle 2)

Lundi 3 février, 14h-17h :

L’usine, enjeu de pouvoir

Maxime Quijoux | CNRS, Lise

Cédric Lomba |  CNRS, Cresppa

Autour de leurs ouvrages respectifs : Adieux au patronat: Lutte et gestion ouvrières dans une usine reprise en coopérative, et La Restructuration permanente de la condition ouvrière. De Cockerill à ArcelorMittal (Éd. du Croquant).

Discutant :

Jean-Luc Deshayes | Université de Tours, COST

(salle 2)

Lundi 2 mars, 14h-17h :

Salariser les professionnels de santé ?

Lucas Joubert | EHESS, Centre Georg Simmel et Université Paris Nanterre, IDHES

Paula Cristofalo | Ecole des hautes études en santé publique (EHESP), MOS

Discutant :

Nicolas Castel | Université de Lorraine, 2L2S

(salle 1)

Lundi 30 mars, 9h-17h :

Les finances du syndicalisme : vers une sociologie des régimes de ressources

Journée d’études organisée par Karel Yon et Emilien Julliard, programme à venir.

(salle de conférences)

Lundi 4 mai, 14h-17h :

« La grève des stages est une grève des femmes » : du Wages for Housework au Wages for Students

Maud Simonet | CNRS, IDHES

Discutant :

Aurélien Casta |  IDHES et CLERSE

(salle 2)

Organisation:

Mathieu Grégoire et Karel Yon

[pdf-embedder url= »http://www.ies-salariat.org/wp-content/uploads/2019/10/Affiche-A3-seminaire-salariat-2019-2020-web-3.pdf »]